img

Actualités

La Lucha Kisangani estime que 7 jours suffisent largement au Directeur de la Société Nationale d'électricité pour rétablir le courant dans la ville. Dépassé ce délai, elle procédera à une sensibilisation sans précédent en vue d'organiser une marche pacifique de grande envergure afin d'obtenir la démission du Directeur de la SNEL pour incompétence avérée.

Dans une lettre ouverte adressée au Directeur provincial de la SNEL ce samedi 18 janvier 2020, la Lucha indique que c'est depuis quelques semaines que la ville de Kisangani est plongée dans le noir. Une situation qui selon elle rend les conditions de vie des Boyomais encore plus difficiles voir invivables: le prix des denrées alimentaires a pris l'ascenseur, l'eau aux robinets ne coule plus, les morgues aux arrêts, l'eau fraiche introuvable, les bureautiques fermées

La Lucha dénonce également la mauvaise politique de distribution de la minime quantité d'électricité que produise la SNEL en ce moment en soulignant qu'elle la canalise à la Bralima au lieu de la Regideso. Et l'autre quantité la SNEL l'envoie aux autorités au détriment de la population.

La Lucha a également tenue à rappeler à la SNEL qu'elle est un service public et en tant que tel, elle doit respecter les principes de la continuité des services publics et celui de l'accès de tous les citoyens à ceux-ci. Ceci veut dire que, lorsque les machines tombent en panne, La SNEL doit trouver des alternatives au nom de ces principes sacrés.
Ainsi la Lucha considère que la situation actuelle est très préoccupante et nécessite des mesures urgentes.

Pompon BEYOKOBANA depuis Kisangani

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate