img

Top News

Trending

Société

Internationale

Culture

Actualités

Un groupe d'artistes Ivoiriens. Ph de tiers

La perception de la redevance liée aux rémunérations pour copies privées (RCP) et pour reproduction par reprographie (RRR),  prendra effet à partir du 1er juin en Côte d’ivoire. Une première qui constitue une bouffée d’oxygène pour les artistes ivoiriens. C’est lors dune conférence de presse donnée par le Directeur général du bureau ivoirien des droits d’auteurs  le lundi 16 mai  dernier que cette annonce a été faite.

Une première dans l’histoire de la Côte d’ivoire, le directeur  générale du Burida a annoncé  officiellement la mise en œuvre du décret portant  la rémunération de la copie privée et la rémunération pour reproduction par reprographie.  Il s’agit de façon claire pour le Burida, de recouvrer des rémunérations sur les outils qui vont servir  à copier et a faire la reprographie des  œuvres des auteurs. Une décision émanant du chef de l’Etat  M, Alassane Ouattara. Elle vient à point nommer après plusieurs années de plaidoyer et de patience des artiste ivoiriens. 

« En ce qui concerne la copie privée le 28 avril  et pour  le décret pour la rémunération  de la reprographie le 5 mai. Ce qui fait que  dorénavant, le bureau ivoirien des droits d’auteurs est fondé pour le recouvrement de ces différentes prestations sur les outils  qui vont servir à faire la reprographie », a déclaré M. Karim Ouattara le DG du Bureau ivoirien des droits d’auteurs ( BURIDDA).

C’est un challenge nouveau  pour cette structure puisqu’il s’agira de collecter ces rémunérations  pour apporter un plus au quotidien des artistes  dans le  prise en charge de leurs conditions sociales, sanitaire et leur pension retraite. Les artistes ivoiriens se sont dit satisfaits d  ce décret qui viendra redéfinir les cartes dans la distribution des revenus de leurs droits et  surtout changer leur conditions de vies assez précaires. 

Dès le 1er juin 2022, le Burida et ses partenaires entrerons dans la mise en œuvre de ces  redevances lies aux rémunérations par copie privée qui est de 3% et la reproduction par reprographie qui est de 4%. Pour en bénéficier en tant que artiste il faut au préalable être inscrit au bureau ivoirien des droits d’auteurs.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate