img

Actualités

Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Freddy Matungulu, Adolphe Muzito, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont annoncé ce jeudi à Kinshasa, l’organisation d’une marche pacifique pour protester contre la marche du processus électoral en RDC.

Dans un communiqué dont une copie est parvenue à election-net.com,  le président du Mouvement de Libération du Congo, de Ensemble  pour le Changement, de l’Engagement pour la Citoyenneté et le développement, de Congo Na Biso, du Nouvel Elan, de l’Union pour la Nation Congolaise et celui de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, ont aussi annoncé la tenue « d’un grand meeting à Lubumbashi ce samedi 13 octobre 2018 » pour contester l’usage de la machine à voter, le fichier électoral entre autres.

Une occasion pour l’opposition de « réitérer sa volonté d’aller aux élections  transparentes, crédibles et inclusives le 23 décembre 2018 et de condamner fermement le comportement non-conciliant et, pour le moins, méprisant du Président de la CENI, Monsieur Corneille Nangaa à l’égard des candidats président de la République » lors de la réunion entre les deux parties.

Dans le même document, l’opposition dénonce le comportement de la CENI, notamment de son président qui voudrait « opérer  un passage en force dans la constitution de la commission technique chargée d’examiner des questions restées en suspens. »  Les 7 leaders signataires réaffirment leur « exigence de de vider au niveau du cadre de concertation, (CENI-candidats président de la République), les deux questions pré judiciaires en rapport avec la légalité de la machine à voter et la radiation des près de 10 millions d’électeurs sans empreintes digitales du fichier électoral avant la mise en place de la commission technique. »   

José-Junior Owawa                                            

     

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate