img

Actualités

Sécurité

Société

La société civile de la commune de Bagira à Bukavu alerte sur le phénomène de kidnapping et enlèvement des enfants qui s'observe ce dernier temps dans cette partie de la ville du Bukavu au Sud-Kivu.

En l'espace de trois jours seulement, cette structure citoyenne dresse un bilan de plus de trois personnes enlevées, l'une décentré elles a même perdu la vie.

Il s'agit de la sentinelle de L'École Primaire. Burhiba, une école catholique située non loin de l'usine de la Bralima qui a été kidnappée et retrouvée morte lundi 24 février, suspendu à un arbre à Bwirhembe dans le territoire de Kabare.

Au-delà de ce drame maccabre, la société civile cite aussi le cas d'un enfant enlevé pendant qu'il revenait de la prière et a disparu pendant toute la nuit. Il a finalement été rencontré le matin de ce mardi 25 février l'Institut Bwindi toujours dans la commune de Bagira.

''Cet enfant en situation de Malaise a précisé qu'on le conduisait vers Kabare avant de le ramener.''

Le dernièr cas d'enlèvement est celui d'un jeune homme de 23 ans révolus motocycliste de son état habitant du quartier Cikonyi sur avenue Mulimbilimbi qui a été kidnappé le dimanche 23 février vers 16 heures heure et dont les kidnappeurs exigent une rançon de cinq mille dollars américains (5000) pour sa libération.

Se confiant à élection-net.com, la société civile alerte les autorités politico-militaires sur l'existence d'un réseau de malfrats dans la commune de Bagira et qui est à la base de ces kidnappings et enlèvements qui déstabilise la population.

Héritier Bashige depuis Bukavu.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate