img

Actualités

Société

Environ 50 Journalistes locaux de la presse écrite et audiovisuelles de la ville de Bukavu ont été capacités ce jeudi 05 Mars sur le fonctionnement de la cour Pénale internationale CPI.

L'unité de représentation du Bureau de la Cour pénale internationale (CPI) en RDC en collaboration avec l'école Technique de Journalisme (ETJ) ont organisé, une session d'information à l'intention des chevaliers de la plume à Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

Cette séance d’information s'inscrit dans le cadre d'éclaircissement sur le travail, le fonctionnement et l'organisation de cette institution juridique.

"L'objectif principal c'est de pouvoir mettre à la disposition des journalistes toutes les informations sur l'institution cour pénale internationale. C'est de pouvoir garder le contact de moment permanent avec les journalistes pour leur permettre d'avoir des informations à la source sur la cour pénale internationale, mais aussi répondre à toutes les questions qu'ils se posent". Explique Patrick Tshibwi, chargé de communication à la cour pénale internationale CPI en RDC.

Celui-ci est revenu sur la compétence de la CPI et a précisé que : "La compétence de la CPI ne s'étend qu'aux faits survenus après l'entrée en vigueur de son statut, à la date du 1er juillet 2002. Cependant la cour ne peut en aucun cas connaitre de faits qui se sont produits avant cette date".

Au cours de ces échéances, plusieurs questions sont revenues sur le mode de fonctionnement de cette haute institution judiciaire avec ses États membres dont en particulier les pays africains.

Il sied de dire que la Cour Pénale internationale CPI à été créée en 1998 et compte actuellement 60 États membres. Dont 34 africains.

Héritier Bashige depuis Bukavu.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate