img

Actualités

Politique

Sécurité

Société

Un jour après la mort du président de la société civile de Matshumbi lynché par la population en colère au village de MAKUMO, dans la province de l’Ituri, le centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme « CEPADHO », monte au créneau pour condamner ce meurtre d'un acteur de la société civile et appelle les différentes couches de la population à ne pas imiter les actes de l’ennemi, ni à tomber dans son jeu.

Dans une déclaration rendue publique dont une copie est parvenue à election-net.com ce jeudi 27 février 2020, cette structure plaide pour une protection particulière pour tous ‘les braves leaders communautaires’.

« Le CEPADHO appelle l'Etat à la protection particulière des acteurs de la Société Civile et des Défenseurs de droits humains œuvrant objectivement dans les zones opérationnelles, surtout dans l'espace sous influence des Terroristes ADF. Cela pour éviter que les ennemis ou leurs alliés ne menacent l'intégrité physique de ces partenaires » peut-on lire dans cette déclaration.

En rappel,Kasamukulu Président de la Société Civile de MANTUMBI, en territoire de Beni, accusé par la foule d’être pisteur de présumés ADF a été sauvagement tué par la population dans cette entité ce mercredi 26 Février 2020.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate