img

Actualités

Sécurité

Société

La nouvelle société civile congolaise en territoire de Beni alerte les autorités politico-administratives sur le mot d'ordre donné par les maï maï dans l'entité de Rwahahwa en chefferie de Bashu. Cette structure citoyenne soutient que les miliciens ont demandé à la population de quitter la zone avant le 8 mars 2020 prochain. Elle souligne que, dans les tracts retrouvés il y a peu dans cette entité, les assaillants ont promis attaqué une position militaire basée dans cette contrée.

Face à cette situation, Kakule Sikwaya,vice président de la nouvelle société civile congolaise en territoire de beni, indique que la population vide la région. Certains, qui y restent mais vivent la peur au ventre.

" Aujourd'hui tout le monde est en insécurité.La situation est très inquiétante.Certains habitants commencent à se déplacer vers les milieux jugés sécurisés ",a t il indiqué à élection-net.com avant d'appeler les autorités à une implication urgente.

"On lance un message d'alerte aux autorités militaires, policières , polico administratives , aux agents de renseignements et même à la population de renforcer les relations civilo militaires. Par cet acte, à tout pas de l'ennemi, les autorités seront vite saisies […]pourque l'ennemi soit aussitôt maîtrisé ",a t il ajouté.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate