img

Actualités

Politique

Sécurité

Les témoignages recueillis par élection-net à l’issu d’une descente effectuée ce jeudi dans cette partie du Nord-Kivu révèlent que depuis deux semaines, la police nationale congolaise de la commune rurale d’Oicha refuse l’accès aux membres de famille de visiter leurs frères détenus dans ce sous commissariat, et exige de l’argent pour faire visiter les leurs.

D’après Kambale Kuliani Norbert, chef de Quartier Oicha-Premier une de victime de cette situation dit craindre la détérioration du climat de collaboration sur le mariage entre les policiers et la population et appelle les concernés à revenir sur eux même pour ne pas salir l’image de toute la police.

«Les policiers commis à l'entrée de ce commissariat ont toujours intimidé tous ceux viennent voir l’OPJ et même ces autres qui apportent à manger aux détenus, même j’ai été victime il y a deux jours, chaque fois la PNC chante il faut qu’il ait collaboration entre policiers et population, comment ce mariage peut-il être conclu avec ces agissements ? L'accès à la PNC doit être libre pour tout le monde, A-t-il expliqué à election-net.com.

Cette situation ne laisse pas passifs les activistes de droits humains, c’est le cas de Darius Kasereka secrétaire de la convention pour le respect de droits de l’homme qui pour lui, cette nouvelle attitude des éléments de l’ordre qui monnayent les visites à cette maison de détention, ne devait pas rester impunie, il appelle les autorités compétentes à ne pas laisser inaperçue cette situation qui inquiète plus d’une personne.

« La CRDH fustige ce comportement, nous l'avons constaté pendant que nous y accompagnons la population, un comportement que nous condamnons avec véhémence et appelons l'autorité à intervenir pour que cette pratique cesse, être détenu ne veut pas dire que l’on a perdu le droit d’être visité par les siens. Nous sommes dans un Etat de droits, il est inadmissible qu’une visite au cachot soit conditionnée par les payements d’une somme d’argent », A-t-il déploré.

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate