img

Politique

Jeannine Mabunda s'est entretenu avec le caucus des députés du Haut-Katanga, ce lundi 14 octobre 2019.


La récente incursion des éléments maï-maï Bakata-Katanga et la crise du maïs ont été au menu de cette rencontre.

Mais au sortir de l'audience, les députés du Haut-katanga se sont penchés sur l'insécurité suite aux affrontements de vendredi dernier entre les miliciens et les FARDC.

Dans un communiqué lu sur le perron du palais du peuple, le caucus des députés du Haut-Katanga condamne la récente incursion des miliciens Bakata-Katanga perpétrée le vendredi dernier à Lubumbashi.

Tous les élus de la province,sans aucune exception, ont désavoué cette nième tentative de déstabilisation des institutions. Ils mettent en garde tous les tireurs des ficelles.

Les députés nationaux envisagent une descente sur place pour réunir les éléments aux fins d'amorcer une action punitive.

Dans le viseur des représentants du peuple, les services des renseignements sont en tête de liste" nous fustigeons l'incompétence des services de renseignements en dépit des moyens mis à leur disposition par le gouvernement tant central que provincial "

Les députés du Haut-Katanga en appelent à l'implication de la présidente de l'assemblée Nationale .

" Nous sollicitons la formation d'une commission d'information qui descendra sur place pour rapporter des précisions " proposent-ils.

Le caucus des députés du Haut-Katanga ont réitéré leur soutien aux institutions en place notamment le président de la République, le gouvernement central, le gouvernement provincial de leur province ainsi que les autres institutions.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate