img

Actualités

Dans une interview accordée à France24 ce mardi, 04 septembre, Jean-Pierre Bemba a réagi à la décision de la cour constitutionnelle le jugeant inéligible au scrutin présidentiel du 23 décembre prochain pour avoir été condamné par la Cour Pénale Internationale pour subornation de témoins.

Lors de cet entretien, l’ancien Vice-président congolais se limite à constater que « la Cour  constitutionnelle siégeant en matière de contentieux de candidatures  à l’élection présidentielle  après avis du procureur général confirme mon invalidation pour subornation de  témoins en recourant à la corruption ».  Pour le leader du Mouvement de Libération du Congo, les élections du 23 décembre seront parodiques et que la Cour constitutionnelle a rendu très vite sa décision.

« Nous sommes là en face d’une justice aux ordres. Nous avons à faire à ce qui va être dans les mois à venir les choix des opposants au candidat du pouvoir en place qui va permettre simplement d’assister à une parodie d’élections, si élection aura au mois de décembre », a-t-il ajouté.

Toutefois, Bemba accuse le pouvoir d’être à la base de son invalidation, pour permettre au dauphin de Joseph Kabila de ne pas avoir les candidats sérieux devant.

Pour rappel, le 24 août dernier la CENI avait invalidé la candidature de Jean-Pierre Bemba à la présidentielle, une décision confirmée par la Cour constitutionnelle près de deux semaines après.

José-Junior Owawa   

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate