img

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Un motard avec sa cliente à Goma. Ph Enet ©Prince B

''Le renfort du Rwanda au M23 était à Goma depuis bien avant mais les autorités ne prenaient pas les alertes au sérieux", souligne ce mercredi à election-net.com Ricky Paluku Patrick coordonnateur de la véranda Mutsanga au Nord-Kivu.

Cet activiste des droits humains, précise que depuis le début des combats entre FARDC et le M23-Rwanda dans les Buhumba-Kibumba, ''tous les Masaya, les faux Motards venus du Rwanda pour travailler à Goma, ont disparu de la circulation dans la ville de Goma'', a-t-il déclaré

Il souligne, par ailleurs, qu'ils (ces motards) ont tous rejoint leurs frères aux fronts dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru.

''Si le Rwanda a réussi à utiliser ses citoyens pour conquérir l'espace à l'Est du Congo, pourquoi l'État Congolais ne fait pas appel aux jeunes volontaires prêts à soutenir les FARDC pourtant disponibles à  Goma-Nyiragongo-Rutshuru-Lubero pour vaincre l'ennemi ?'', s'est-il questionné

Il a, en outre, rappelé que c'est grâce au soutien de la population que le M23 a été vaincu lorsqu'il pris plusieurs entités dont la ville de Goma, chef lieu de la province du Nord-Kivu dans le passé.

 ''Soyons conséquents ! Ne nous dites pas : Goma est tombée !'', a-t-il chuté.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate