img

Actualités

Politique

Lors d'une messe de requiem en mémoire des victimes des manifestations anti Kabila ayant abouties à la passation pacifique du pouvoir, Le vicaire général de l'archidiocèse de Kinshasa exige une justice en faveur des plusieurs martyrs décédés pour la cause de l'avènement d'une démocratie en Rdc.

Dans son homélie, Monseigneur Édouard kisongo qui traite l'ancien régime de Joseph Kabila «d'orgueilleux» l'accuse également d'avoir occasionné la mort de Rossy Mukendi Tshimanga, responsable du mouvement citoyen Collectif 2016.
Pour ce prélat, les auteurs de cet acte,tout comme d'autres impliqués dans la répression sanglante des manifestations pacifiques doivent être poursuivis et sanctionnés.

Pour sa part, le comité laïc de coordination ( CLC) initiateur des manifestations dans lesquelles l'activiste avait perdu la vie , s'insurge contre l'impunité dont bénéficie certains auteurs qui du reste continuent à circuler librement sans en être inquiété.

Le 25 février 2018, l'activiste Rossy Mukendi Tshimanga avait été tué par balle lors d'une marche du comité laïc de coordination CLC, pour s'opposer au prolongement du mandat de Joseph Kabila alors que l'opposition congolaise perdait ses repères.

Procès de Rosy Mukendi toujours en attente!

A L'auditorat militaire de garnison de la Gombe, des enquêtes qui avaient été ouvertes, ses conclusions n'ont jamais été révélées devant les juges pour donner le go du démarrage du procès s'était indigné

Me Arsène Tshimanga qui a lancé un appel à l'aide pour la famille Mukendi qui était dans l'impossibilité de supporter le collectif des avocats .

Pour lui, "le CLC, structure ayant réuni les activistes pour les actions devrait s'associer à la démarche.

ADK

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate