img

Actualités

Politique

Société

La prison centrale de Kisangani éprouve des difficultés pour faire respecter les mesures de distanciation sociale entre les détenus. Ceci, à cause du nombre élevé de prisonniers aussi sein de cette maison carcérale.

Malgré la libération de certains d'entre eux sur ordre du ministre national de la justice suite à la pandémie du coronavirus, la prison centrale de Kisangani a un effectif élevé de détenus .

Cette situation ne permet pas au responsable de la prison de faire appliquer la mesure de distanciation sociale entre les détenus pour éviter la contamination et la propagation du Covid 19.
Pour palier à cette situation, Le responsable de la prison affirme avoir mis en place d'autres dispositions pour faire face à cette pandémie et limiter sa propagation.

Victor Kankolongo souligne que son institution a été dotée des dispositifs de lavage des mains et des thermoflash pour le respect de cette mesure.

Au delà de la prévention, chaque nouveau détenu à peine arrivé est mise en quarantaine pendant 14 jours. S’il ne présente pas des symptômes de la maladie, il est intégré .

A Kinshasa ,104 personnes ont été confirmées du coronavirus à la prison militaire de ndolo ,ces nouvelles contaminations ont suscité des inquiétudes pour la vie dans les prisons du pays marquées par un surpeuplement.Une motivation de plus pour le Directeur de la prison centrale de Kisangani qui dit vouloir renforcer les mesures sur le respect de gestes barrières pour éviter des contamination dans cette maison d'arrêt.

Pompon BEYOKOBANA à Kisangani

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate