Afrique : " Felix Tshisekedi face aux faiblesses de l'UA", pamphlet de Magloire Paluku

De gauche à droite Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l'union Africaine remettant quelques effigies du pouvoir au nouveau président de l'organisation, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à Addis Abeba/ photo tiers

Le président Congolais qui relance le nom de son pays dans une compétition africaine, bien précise, fera face aux faiblesses d'une Union Africaine protocolaire et infidèle.

Félix TSHISEKEDI semble conscient de la lourdeur de sa tache. Avec la réfection de la cité de l'OUA,le mont Ngaliema devient inspirant. Mais à Addis-Abeba en Ethiopie ou à Midrand en Afrique du Sud, les temps sont aux réalisme et défis !

Le président Congolais, en une année ne présidera qu'une seule fois la Conférence des Chefs d'Etat. En effet, depuis 2002 avec le passage de l'OUA en l'UA ;c’est plutôt la Commission de l'Union Africaine qui est l'organe exécutif avec les pouvoirs d’initiatives.

Avec ses dix ministres , le président Moussa Fakir est comme le premier ministre permanent à tout faire. Cette Commission de l'Union Africaine est la véritable autorité.
Il faut aller en Afrique du Sud à Midrand pour retrouver le Parlement Panafricain. Avec 265 représentants des 55 États, les députés panafricains ont aussi d'autres tâches.

Le président Félix TSHISEKEDI est aussi a la tête d'une Union Africaine, dont le budget est financé à 73% par l’Occident. Le système de santé est le plus exécrable dans la compétition !

Depuis 2007 au Ghana et 2008 en Egypte, les africains n'ont jamais réussi à matérialiser l’idée d'un gouvernement Panafricain comme le souhaitait l'ex guide Lybien Mouammar Kadhafi.

Les autres faiblesses de la UA que le président Tshisekedi devrait corriger sont ensevelies dans la cour africaine de Justice, la commission des droits humains, l’intégration politique, l’éducation, l'apport de la diaspora Africaine, le commerce international, le conseil de paix et sécurité, l’écologie, les nouvelles technologies, la société civile et surtout dans l'harmonie avec les organisations régionales africaines.

Bref, l'honneur est à la RDC mais, en une année le président Félix TSHISEKEDI ne peut rien faire face aux faiblesses de l'Union Africaine.

MAGLOIRE PALUKU

Pour mémoire, le président Félix Tshisekedi est à la tête de l'union africaine depuis le 6 février 2021 dernier. Trois piliers constitueront le socle du mandat du président congolais parmi lesquels nous citons : l'opérationnalisation de la Zone de Libre-échange Continental Africain (ZLECAF) et la question relative à la Covid19.

Dieubon Mughenze