Afrique du Sud : Jacob Zuma refuse de se rendre à la police

Jacob Zuma/ photo de tiers

Condamné la semaine dernière à 15 mois de prison pour outrage à la justice. Jacob Zuma disposait de 5 jours pour se rendre à la police.  L'ex-chef de l'État refuse de se rendre aux forces de l'ordre le temps que son verdict expéditif soit réexaminé par la haute cour juridictionnelle de l'Afrique du Sud.

Deux procédures ont été lancées par les avocats de l'ancien président sud-africain pour le sortir de ce gouffre judiciaire, L'une de ses procédures sera examinée aujourd'hui devant une juridiction provinciale. La cour constitutionnelle, pour sa part, a accepté d'examiner le second recours lundi prochain.

Pour ses partisans réunis autour de sa résidence dans le KwaZulu-Natal, Jacob Zuma est victime d'un acharnement de la justice et doit être protégé.

Selon plusieurs analystes politiques, Jacob zuma n'est pas au-dessus de là loi, il doit purger sa peine " Personne ne doit pouvoir violer notre constitution ", a déclaré Frank Tshikane, figure emblématique de la lutte contre  l'apartheid avant d'ajouter " sinon notre pays sera gouverné par les criminels"

Rappelons que Jacob Zuma avait été contraint de démissionner de la présidence suite à plusieurs affaires d'abus de pouvoir en 2018.

Patrick Ombale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *