Affaire Zaïrianisation : Blanchi par la justice, l'ex-Premier ministre, Matata Ponyo est libre

Matata Ponyo, ex premier ministre congolais. Ph. Tiers

Le sénateur Augustin Matata Ponyo Mapon est désormais libre de tout mouvement , après que ce dernier a été mis le 13 juillet 2021, sous mandat d’arrêt provisoire (MAP) par le procureur général près la Cour constitutionnelle.

Cette annonce est faite tard dans la soirée de ce mercredi 14 juillet par son avocat Laurent Onyemba.

"Le sénateur Matata Ponyo est libre de ses mouvements, après son assignation à résidence surveillée hier. L’ancien premier ministre a été libéré ce soir sur décision du même parquet qui avait émis un mandat d’arrêt provisoire, à en croire son avocat", peut-on lire sur son compte Twitter.

Il faut rappeler que l’ancien Premier ministre est poursuivi pour détournements des fonds. Matata Ponyo a été entendu, le 12 juillet, au parquet de la Cour constitutionnelle où il s’est présenté sur invitation du procureur général de cette institution judiciaire.

Il est reproché à l’ex-Premier ministre, des faits de détournements de fonds, à l’époque où il était Premier ministre (2012-2015), en rapport avec l’indemnisation des victimes de la "zaïrianisation ". Il s’agit des étrangers, en majorité des Portugais et autres, qui avaient été expropriés dans les années 1973 et 1974.

Il y a également à charge du sénateur Matata d’autres faits de détournements liés, quant à eux, au dossier du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *