Affaire Laurent Désiré Kabila: Jean-Claude Katende propose à la justice congolaise d'émettre un mandat d'arrêt international contre certains présumés en fuite

Jean-Claude Katende/photo de tiers

Il était invité de la radio France internationale, Jean-Claude Katende, président de l'association africaine pour la défense des droits de l'homme   estime que  la décision du chef de l'État de  la libérer Eddy Kapend et ses compagnons est saluée par la majorité de congolais. 

" La décision prise a été saluée par la majorité de congolais. Les congolais ne se satisfont pas seulement du fait qu'Eddy Kapend et ses amis soient libérés mais ils ont le soucis de voir la réouverture du procès Laurent Désiré Kabila pour que les véritables coupables de son assassinat soient présentés à la justice et qu'ils soient condamnés", a-t-il soutenu.

Et d'ajouter:

" Le climat politique actuel permet à chacun de pouvoir se défendre convenablement. Si les suspects du procès Laurent Désiré se trouvant à l'étranger estime qu'ils sont innocents, ils devront reprendre langue avec la justice congolaise pour éclairer et présenter leurs moyens de defense parce qu'ils ne vont pas se condamner à un exil éternel. Nous allons demander à la justice congolaise de reprendre ce procès conformément à la résolution de la commission africaine des droits de l'homme et des peuples et de s'adresser à Georges Mirindi et Héritier de pouvoir se présenter ; s'ils ne les font pas, il faut la justice congolaise émette un mandat d'arrêt international".

Rappelons qu'Eddy Kapend et ses compagnons ont bénéficié de la grâce présidentielle du nouvel an. Le vice ministre de la justice a affirmé à l'Asadho leur libération au courant de cette semaine. 

Bénédicte Matondo