Affaire Kanga : la FECOFA ne lâche pas

Kanga Kaku, Ph. Tiers

Comme promis par son secrétaire après le verdict rendu par la commission disciplinaire de la Confédération Africaine de Football (CAF), rejetant sa plainte dans le dossier de l’usurpation d’identité de l’international "gabonais" Guelor Kanga, lequel dossier qui l'oppose à la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT), la Fédération Congolaise de Football (FECOFA) va en appel pour contester cette décision.

Dans un communiqué du 27 mai sur son compte officiel parcouru par election-net.com, l'instance sportive de la République démocratique du Congo a annoncé avoir introduit un recours au jury disciplinaire de la CAF, conformément aux articles 54 et 55 du code disciplinaire de la confédération.

Déterminée dans ce dossier, la FECOFA espère obtenir gain de cause à la CAF, au cas contraire, elle se verra obligée de saisir les instances supérieures pour démontrer l’usurpation de la nationalité par le désormais "Gabonais" d'après le verdict rendu par la CAF le 26 mai estimant que les prétentions de la FECOFA ainsi que les éléments présentés par elle, n’ont pas été jugées probantes et suffisantes pour établir la matérialité d’une falsification de l’identité du joueur de la part de la FEGAFOOT.

Jean-Paul Tshimanga