Affaire domicile John Numbi: le camp du général brise le silence

Les effets de la résidence du général Numbi.

"Qui veut noyer son chien l'accuse de rage", c'est ainsi que les proches du général John Numbi Ntambo décrient ce qu'ils qualifient de "déguerpissement spectaculaire contre tous les principes de droits", perpétré à la résidence de l'ancien inspecteur des FARDC.

La décision de vider la résidence du général en cavale de cet immeuble de la commune de la Gombe, dans la ville de Kinshasa, a été exécutée par la direction de la gestion immobilière sur instruction du ministère de l'Urbanisme et Habitat. Ce dernier estime que ce proche de Joseph Kabila occupait illégalement cette maison, version que contestent les concernés.

" On a assisté à un déguerpissement spectaculaire, contre tous les principes d'un État de droit. Avec un ordre de mission signé par un directeur du ministère de l'Urbanisme, des éléments de la police militaire ont procédé au déguerpissement d'un général d'armée de sa résidence privée de Gombe. Les avocats du Général John Numbi ont beau produire les documents qui attestent qu'il s'agit bien d'un patrimoine privé… hélas la loi du plus fort est toujours la meilleure", ont ils fustigé.

Pour eux, le général avait acquis cette maison en bonne et due forme et en détient même un certificat.

" La maison fut achetée de Kibwe Sakina qui détenait un certificat d'enregistrement depuis 1985. L'achat par le Général John Numbi fût conclu en 2011. Et c'est depuis février 2014 que le lieutenant général avait apuré les 400.000 USD avec chèque établi au nom de Mme Kibwe Sakina ayant pour conséquences la remise des titres de propriété", s'exclament-ils

Concernant les armes trouvées dans cette résidence, les proches estiment qu'il s'agit des armes du gouvernement.

"Les mêmes armes dont le gouvernement avait doté la garde militaire chargée de la sécurité de l'Inspecteur Général John Numbi, et que l'on n’a jamais retirées de sa résidence, sont présentées aujourd'hui comme les preuves de détention d'armes de guerre", renchérissent-ils.

Poursuivi pour désertion et autres griefs, le lieutenant général John Numbi Ntambo s'est exilé en dehors du pays. Depuis, il est recherché par la justice militaire de son pays.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *