Affaire Bukanga Lonzo : Jean-Claude Katende appelle à la levée d’immunités des élus concernés afin qu’ils soient interpellés par la justice

Jean-Claude Katende, vice-président de l'Eveil Patriotique, Photo de tiers

Ecouter cette information

Après que l’Inspection Générale des Finances (IGF) ait bouclé sa mission d’enquêtes sur la gestion du projet du Parc Agro Industriel de Bukanga Lonzo, identifiant six personnes comme responsables parmi lesquelles on retrouve deux couvertes d’immunités parlementaires, un expatrié, un Congolais en fuite pour l’étranger et un autre congolais sur place, Jean-Claude Katende sort de son silence.

Pour le patron de l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (Asadho), Jean-Claude Katende appelle à l’interpellation en justice de toutes les personnes qui ont mal géré ce projet, ce qui servira d’une bonne leçon.

“Les personnes qui ont mal géré le projet Bukanga Lonzo doivent être interpellées et traduites en justice pour qu’illes s’expliquent. Ainsi, tous nous apprendrons que nous devons être sérieux quand on nous confie la gestion des fonds publics”, a twitter Me Katende jeudi 19 novembre.

Et d’ajouter dans un autre tweet,

“J’ai dit au président Félix qu’on ne peut pas faire avancer un pays avec des criminels économiques et des crimes de sang en liberté. Et en plus, ce sont ces mêmes criminels qui veulent donner des leçons de bonne gouvernance et de respect de la dignité humaine a tous. Non !”.

Précisons que selon le rapport de GIF, plus de 285 millions USD au total ont été décaissés par le gouvernement et l’enquête révèle aussi que 205 millions USD ont été perdus dans ce projet dont l’échec était planifié dès sa conception.

L’IGF a constaté aussi une surfacturation de 1 à 10 % pour l’acquisition des équipements et intrants. Elle ajoute que 80 % de paiements sursaturés étaient logés dans un compte bancaire en Afrique du Sud.

Jean-Paul Tshimanga