Affaire AFDC-A: la ministre Néné Nkulu et sa bande déboutées par la cour constitutionnelle.

Mr Modeste Bahati Lukwebo et Mme Néné Nkulu ©montage Enet

La cour constitutionnelle a saisi l'Assemblée Nationale, pour la déchéance  de mandats parlementaires des députés dissidents de l'Alliance de forces démocratiques du Congo et alliés, conduite par la ministre de l'emploi, travail et prévoyance sociale Néné Nkulu.La haute cour reconnait le sénateur Modeste Bahati Lukwebo comme l’unique autorité morale de l'AFDC-A.

Dans sa requête envoyée au bureau de l'Assemblée Nationale, la cour constitutionnelle rappelle l’inconstitutionnalité de la décision de la commission politique, administrative et judiciaire (PAJ)  de la chambre basse du 15 décembre 2019 ,décision dans laquelle la paternité du regroupement avait été accordée à la bande de  Néné Nkulu.

 Au cours d'une réunion ce vendredi 29 mai 2020 à Kinshasa , la conférence des présidents des partis et personnalités politiques du regroupement politique AFDC-A a invité ses membres à soutenir le président Félix Tshisekedi dans l’instauration d’un État de droit, les efforts de paix effective et de lutte contre  la pandémie de la Covid-19.

Selon  la députée nationale  Adèle Kayinda, présidente du groupe parlementaire AFDC-A, les dissidents ont délibérément quitté le regroupement AFDC-A depuis juillet 2019, Néné Nkulu et toute sa suite ont agit  sans titre ni qualité au nom du regroupement . 

Par ailleurs ,la présidente du groupe parlementaire AFDC-A a insisté que  le regroupement a fait recourt à toutes les voies de droit pour mettre fin à cette cacophonie entretenue délibérément par des usurpateurs.

La rédaction