Affaire AFDC-A : à Kindu, les pro-Bahati Lukwebo demandent à Félix Tshisekedi de veiller au principe de séparation du pouvoir

Nombola Kayeba Norbert Week-end Président Fédéral de l'AFDC pro Bahati Lukwebo au Maniema/Photo de tiers

La guerre de paternité au sein du parti politique AFDC et du regroupement politique AFDC-A est-elle entrée à son Sprint final? On serait en tout cas tenter de se poser cette question au regard de la montée en flèche ce dernier temps des pics que se lancent par médias interposés les deux groupes en conflit. Des requêtes à déchéance des mandats parlementaires des élus du groupe à Nene Nkulu jusqu'à la plainte pour faux et usage de faux contre Modeste Bahati Lukwebo en passant par la prétendue notification de non reconnaissance du groupe parlementaire AFDC-A/FCC par la cour constitutionnelle à l'Assemblée nationale, le sujet fait débat à Kinshasa comme à l'intérieur du pays.

À Kindu Chef-lieu de la Province du Maniema, alors que le débat sur cette affaire était jusque-là monopolisé dans les médias par les élus et cadres du camp Nene Nkulu, la fédération de l'AFDC-Maniema pro Modeste Bahati Lukwebo est sorti de son silence en début de semaine.

Dans une déclaration politique lue à la presse de Kindu, cette fédération dit observer sans surprise l'agitation et la peur qui selon elle, ont élu domicile dans le camp des députés dissidents et leurs chefs de fil qui d'après elle, " ont tous raté leur dernière sortie médiatique en voulant chasser le naturel mais qui revient toujours au galop". D'où la demande de cette fédération provinciale de l'AFDC pro Modeste Bahati Lukwebo au chef de l'État : " de veiller à la séparation du pouvoir et d'étouffer toute velléité de prééminence et d'injonction d'une institution sur l'autre".

Par ailleurs, elle félicite dans la même déclaration le sénateur Modeste Bahati Lukwebo envers qui, elle dit réitérer toute sa loyauté pour son combat visant à rétablir l'AFDC-A dans ses droits.

Par contre, elle demande aux chefs de fil des dissidents e leurs dépendants d'oublier l'AFDC-A dans leur agenda et met ainsi en garde l'ancien Secrétaire Général de l'AFDC Djanga Dimandja Patrick et le député National Rashidi Bukanga Rubin contre les propos que cette fédération qualifie des cyniques, obliques, périples et des satires politiques qu'ils ne cessent selon elle, de proférer à l'endroit de leur autorité morale.

Elle a fini par prévenir tous ses membres et militants d'éviter toute compromission politique liée aux matériels.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac depuis Kindu