Adam Bombole à Mabunda : « Aucun article de la constitution, ne lui donne droit de menacer ouvertement le Président de la République»

La sortie médiatique de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, qui s’est adressée indirectement au Président de la République à travers la presse, déclarant qu’il ne fallait pas jeter des articles de la constitution en pâture à des incompréhensions et mal entendus, a bel et bien enregistré des réactions.

Le député honoraire et candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2011, Adam Bombole, ne voit pas les choses dans le même sens que Jeanine Mabumda. Dans un message posté sur son compte tweeter ce mercredi 22 janvier 2020, Adam Bombole extériorise son mécontentement par rapport aux propos de Mabunda. Pour lui, la présidente de l’Assemblée nationale a outrepassé ses prérogatives !

Car, estime-t-il, ‘’aucun article de la constitution, encore moins la préséance institutionnelle ne lui donne droit de menacer ouvertement le Président de la République de destitution, en invoquant à dessein, l’article 165’’.

« Ne nous voilons pas la face : Mme Mabunda a outrepassé ses prérogatives ! Aucun article de la constitution, encore moins la préséance institutionnelle ne lui donne droit de menacer ouvertement le Président de la République de destitution, en invoquant à dessein, l’article 165 ! », a-t-il écrit sur son compte tweeter.

Pour rappel, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, est intervenue ce mardi 21 janvier sur les propos qu’avait tenu le président Félix Tshisekedi le 19 janvier devant la diaspora congoalise vivant à Londres. Le chef de l’État s’était dit prêt, devant ses partisans, à dissoudre la Chambre basse du parlement, dominée par les partisans de l’ancien président, Joseph Kabila et cela au cas où la crise persistait au sein de la coalition FCC-Cach.

Prince Bagheni, à Goma

1 thought on “Adam Bombole à Mabunda : « Aucun article de la constitution, ne lui donne droit de menacer ouvertement le Président de la République»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *