Accès au crédit : " Il n'est pas normal qu'en RDC nous fixions encore le taux d'intérêt à 12%, 14% voire 18%", fustige Nicolas Kazadi

Le Ministre des Finances de la République Démocratique du Congo (RDC) Nicolas Kazadi a fustigé le taux d'intérêt appliqué par les banques commerciales de son pays dans l'octroi de crédit bancaire, qui varie entre 12% et 18%. C'était en marge des assemblées annuelles du Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque mondiale, tenues du 11 au 17 octobre dernier.

Il a à cette occasion appelé la Banque Centrale du Congo (BCC) à se pencher sur cette question qui relève de sa compétence.

"La question d’octroi de crédit bancaire est une matière qui relève de la politique du crédit. Et donc, de la Banque Centrale du Congo. En tant que Gouvernement, notre rôle est de rendre le crédit plus accessible. Mais, ceci doit être la combinaison de plusieurs facteurs. Bien que nous soyons un État fragile c’est-à-dire parmi les pays les moins avancés, nous avons la possibilité – en regardant le comparateur – de réduire le coût du crédit", a-t-il déclaré.

Pour lui, il n'est pas normal qu'en RDC le taux d'intérêt soit fixé à 12%, 14% voire 18%, alors que certains pays d'Afrique appliquent jusqu'à 5% de taux d'intérêt.

" Il y a des pays tels que le Togo, le Tchad et autres qui fixent le taux moyen à 8% voire 5% pour les entreprises et pour les particuliers. Il n’est pas normal qu’en RDC nous fixions encore le taux d’intérêt à 12%, 14% voire 18%. Il y a donc moyen de le réduire. Maintenant, il faut trouver les raisons. L’une des raisons avancées par les banques est le doing business. L’on évoque aussi la question du taux directeur qu’il faut aussi revoir. J’espère que la Banque centrale du Congo va davantage baisser son taux directeur, étant donné que nous respectons son indépendance", a-t-il renchéri.

Il sied de rappeler la Banque Centrale du Congo (BCC ) à baissé depuis le mois de juin de l'année en cours, son taux directeur à 8,5%.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *