30 juin : la RDC toujours sous béquille après 61 ans d'indépendance ?

Drapeau RDC.

La République démocratique du Congo célèbre ses 61 ans d'accession à la souveraineté nationale et internationale. Une indépendance qui fut " de lutte et de sang" mais très vite a tourné au cauchemar.

Le mouvement citoyen la voix du peuple a profité de l'occasion pour exprimer son indignation face à la tournure que prennent les choses en plus de 60 ans. La RDC marque le pas et s'englue dans un marasme.

Voici l'intégralité du message

Mercredi 30 Juin 1960 mercredi 30 Juin 2021 cela fait exactement 61ans depuis que la RDC notre pays a eu son indépendance.

Mais, 61 ans après le constat est presqu'amère malgré les importantes richesses naturelles et humaines que nous possédons nous ne parvenons à rien produire localement qui peut être exporté alors qu'avant l'indépendance notre pays était classé parmi les pays exportateurs de beaucoup de biens comme les produits agricoles et autres.

Aussi à ces jours les dettes à la FMI, Banque mondiale, UE, et à biens d'autres structures et pays ne cessent d'augmenter exponentiellement et sans que sur terrain les dettes contractées ne servent même pas à quelque chose comme la redynamisation et création d'entreprises productrices des biens et services pouvant profiter à la nation.

Hélas, la grandie partie chute dans les poches des individus et curieusement ça sert à payer des biens immobiliers de ces derniers dans les pays où les dettes ont été contractées et à la scolarisation de leurs enfants dans les mêmes pays. Voyez-vous ?

61 ans après la RDC est hypothéquée et est prise en otage par les politiciens qui ne voient que leurs intérêts et non les intérêts de la nation. L'amour de la patrie n'existe presque plus c'est le narcissisme qui gagne le terrain au quotidien.

Et tout est par terre: le social, les infrastructures, l'économie, le développement, la culture,…

il y a lieu de se demander qu'est-ce qui ne va pas toujours 61 ans après?

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *