1er Colloque africain sur l'albinisme : « le moment est venu de se libérer de l’esclavagisme et de la maltraitance", Isaac Mwaura

Le sénateur Isaac Mwaura. Ph de tiers.

Il fallut deux jours pour les acteurs du domaine de réfléchir sur la sensibilisation sur les droits des personnes vivant avec l'albinisme.

Lancées mardi dernier par le président de la République Démocratique du Congo et président en exercice de l'Union Africaine, Félix Tshisekedi, ces assises ont réuni plusieurs invités et intervenants africains, notamment le célèbre sénateur Kenyan Isaac Mwaura, lui-même albinos.

Dans son allocution, le Président Félix Tshisekedi a souligné que l’objectif principal de ces assises est de faire un état de lieux général de la situation des personnes atteintes d’albinisme en Afrique afin de prendre des mesures urgentes pour combattre toutes les formes de discrimination basées sur la couleur de la peau.

Pour sa part, le sénateur kényan Isaac Mwaura lui-même albinos a exhorté ses semblables d’Afrique de croire en eux-mêmes, à avoir en permanence à l’esprit qu’ils sont comme tout le monde.

« Le moment est venu de se libérer de l’esclavagisme et de la maltraitance. Nous avons les droits, mais nous n’avons pas de droits. Nous sommes noirs, mais pas noirs. Nous sommes blancs, mais pas blancs. Nous sommes handicapés, mais pas handicapés, » a-t-il déclaré.

Notez que ce premier colloque qui s'est clôturé le mercredi dernier, avait pour objectif de sensibiliser sur les droits des personnes atteintes d’albinisme. Il a été organisé par le Panel chargé d’accompagner la mandature de la RDC à la Présidence de l’Union Africaine.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *